Comment savoir si vous êtes accro à votre boulot ?

L’addiction au travail ou workaholisme est un phénomène courant connu dans le monde entier. Être accro à son travail peut se traduire par une obsession maladive, une forme de dépendance que certains salariés peuvent ressentir. Les « workaholics » n’ont pas la notion du temps lorsqu’ils travaillent. Ils sont toujours insatisfaits de leur travail et veulent toujours se mettre au boulot même après avoir durement travaillé. Comment savoir si une personne fait partie de ces « workaholics » ou accros du travail ?

Vous consacrez plus de temps à votre travail

Il n’y a rien du mal à être dévoué à son travail. D’ailleurs, la dévotion au travail est une qualité requise au sein d’une entreprise. Être accro à son travail peut toutefois avoir un impact négatif dans la vie familiale, mais aussi au niveau de la santé. Un workaholic possède le besoin de travailler même en dehors des heures du travail. Il ne prend jamais de vacances ni de repos. En effet, un bourreau de travail consacre toute son énergie à son métier. Cette forme d’addiction est une maladie psychologique. Les personnes concernées sont irritables et inconstantes quand elles ne travaillent pas.

Une motivation excessive traduit une addiction au boulot

Être accro à son travail amène une personne à ramener son travail chez elle le soir ou le weekend. Les accros du travail ont une forte motivation et semblent heureux lorsqu’ils travaillent. Ils ne sentent pas l’obligation de ne pas travailler. En fait, ils s’acharnent à besogner pour répondre à leur besoin psychologique. L’obsession aux activités professionnelles se traduit aussi par une envie de travailler d’une manière excessive et incontrôlable. Une personne accro à son travail s’acharne à travailler avec une motivation vigoureuse.

Une personne qui parle sans cesse de son travail

Les personnes dépendantes de leur travail ont du mal à se détacher de leur fonction. Elles parlent tout le temps, peu importe où elles se trouvent de leur travail. Même le soir au coucher, les « bourreaux de travail » ne cessent de penser à leurs activités professionnelles. C’est le workaholisme qui engendre le stress et toutes sortes de maladies liées au burnout ou épuisement professionnel. Afin de ne pas être accro à son travail, il faut penser à prendre du repos ou à participer à des activités de loisir. Pour conclure, il existe différents paramètres permettant de reconnaître une personne accro à son travail. Les « bourreaux de travail » sont faciles à identifier à travers leur façon d’agir et leur comportement en entreprise et même au foyer.

Comment savoir si l’on est bien organisé au travail ?
Quel type de manager êtes-vous ?