La facturation, un enjeu majeur de votre entreprise

La facturation

Lors de la gestion d’une entreprise, les questions financières méritent une attention particulière. Il ne faut pas oublier que, dans le business, l’argent constitue le nerf de la guerre. La pérennité de toute société dépend d’un bon système de facturation et d’un bon afflux dans la trésorerie. Malheureusement, les chefs d’entreprise ne savent pas toujours comment gérer les factures. Cette erreur peut entraîner de nombreux problèmes concernant la comptabilisation du chiffre d’affaires de l’entreprise, l’établissement des déclarations fiscales obligatoires et surtout le suivi des créances. La prudence est donc de mise ! Voici les avantages à tirer grâce à une gestion optimale des factures émises par votre entreprise.

La facture : un document indispensable lors de l’établissement de la comptabilité d’une entreprise

Pour une entreprise, l’établissement des factures est important lors de la vérification des comptes annuels. Ce document assure la traçabilité des rentrées d’argent de la société grâce aux marchandises vendues ou encore aux prestations fournies aux clients. En analysant méthodiquement les factures éditées par la société, il est facile de connaître exactement les revenus générés pendant une période prédéfinie. Lors de la vérification finale de la comptabilité d’une entreprise, un bon système de facturation peut grandement facilité la tâche des responsables.

Il faut noter que la tenue d’un bon livre comptable est essentielle pour le calcul des obligations fiscales de l’entreprise. En effet, le régime fiscal et le montant des impôts sont établis suivant les bénéfices générés. L’absence d’une bonne gestion des facturations peut donc biaiser les comptes de l’entreprise et entraîner de sanctions lourdes de la part de l’administration fiscale.

Vous vous demandez sans doute : comment gérer les factures émises par votre entreprise ? Sachez qu’il existe désormais des blogs spécialisés dans ce domaine. Ce genre de plateforme détaille minutieusement les règles à respecter concernant l’émission de factures en france. Vous y trouverez également de précieux conseils sur la thématique « comment gérer les factures ».

La facture : un document obligatoire lors de toute transaction entre professionnels

La facturation fait aussi partie des obligations incombant aux entreprises. Selon les dispositions légales, l’établissement d’une facture est obligatoire pour toute vente de marchandise et toute prestation de service entre professionnels (transaction en B2B). Sachez que tout manquement à cette obligation entraîne des peines d’amende lourdes. Pour les entreprises débitrices, la présentation de ce document est un justificatif indispensable afin de débloquer les sommes d’argent dans la trésorerie.

Il faut souligner que l’établissement d’une facture peut être obligatoire lors d’une transaction financière entre un professionnel (votre entreprise) et un particulier (le client). C’est notamment pour toute prestation de service dont le montant est supérieur à 25 € (TVA incluse). En outre, lorsque le client demande une note lors de l’achat d’une marchandise ou la fourniture d’un service, l’entreprise doit l’établir obligatoirement sous peine d’être sanctionnée.

La facture : une pièce justificative cruciale lors d’une procédure de recouvrement de créances

La facture constitue un document de nature commerciale et juridique. Sur le plan commercial, elle détermine la transaction entre l’entreprise et le client : la nature des marchandises ou des services fournis, le montant de la transaction, les conditions de paiement…

En matière commerciale, la vente à crédit est une pratique courante. Or, il arrive que le client soit en retard lors du paiement des sommes d’argent dues. Cette situation est néfaste pour la trésorerie de la société. D’ailleurs, l’accumulation des créances auprès des clients peut même entraîner la faillite de l’entreprise au fil du temps. Pour obtenir le remboursement de cette dette, l’établissement d’une facture est primordial. Sur le plan juridique, ce document justifie l’existence et l’exigibilité de la créance auprès du débiteur récalcitrant. Ainsi, le recouvrement de la dette est plus facile, que ce soit lors d’une procédure à l’amiable ou par voie contentieuse (devant le juge). 

Cession d’actions SAS : la procédure et les formalités à réaliser
Tutoriel : les étapes pour commander un extrait Kbis