Y-a-t-il des aides pour les chômeurs créateurs d’entreprise ?

Tout chômeur créateur d’entreprise peut recevoir de l’aide afin de se retrouver à nouveau à son business. Toutefois, il est indispensable d’être éligible à l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) afin de bénéficier de ce soutien financier. Ces deux dispositifs qui ne sont autres que l’ARE et l’ARCE constituent des opportunités d’aides pour tous les entrepreneurs chômeurs. Lesquels choisir pour relancer son business ?

L’ARE : de quoi s’agit-il ?

En France, les chômeurs créateurs d’entreprise ont le privilège d’obtenir de l’aide pour relancer leur projet. L’aide au retour à l’emploi ou à la création d’entreprise connue sous l’abréviation ARCE accorde l’opportunité aux créateurs d’entreprise de reprendre leur travail. Ce soutien se caractérise par des aides financières au cours du lancement du projet. D’autres aides permettent aux chômeurs entrepreneurs de reprendre leur emploi. Pour bénéficier de cette aide, l’inscription au Pôle Emploi est une étape obligatoire. L’ARE figure parmi les dispositifs d’aide adressés aux chômeurs.

L’ARE se traduit par une allocation de chômage mensuelle pendant le lancement de la création de l’entreprise. Grâce à cette aide, le créateur d’entreprise reçoit un versement mensuel d’indemnités journalières. Il faut noter qu’une fois que le demandeur perçoit un salaire, il ne peut recevoir qu’une partie de cette allocation de chômage.

Qu’en est-il de l’ARCE ?

L’ARCE permet aux chômeurs créateurs d’entreprise d’obtenir un versement d’aide financière au début du lancement de son projet. Avec ce mécanisme d’aide, il est possible de toucher un capital dans l’immédiat. Il s’agit en effet d’une prime de plusieurs milliers voire plusieurs millions d’Euros. Ce montant sera versé en deux tranches dont la première sera acquise dès la création de l’entreprise.

Afin de profiter de ce soutien financier, le procédé sera identique à celui de l’ARE. Il suffit de s’inscrire au Pôle Emploi et de choisir le dispositif ARCE.

ARE et ARCE : lequel choisir ?

Pour un créateur d’entreprise qui est sûr de démarrer son projet rapidement, l’ARCE constitue un système d’aide adéquat. Le capital obtenu peut être utilisé afin de se procurer du matériel et le produit nécessaire à l’entreprise. Par contre, pour des activités lentes, le choix doit être orienté vers l’ARE. De cette manière, l’entrepreneur bénéficie d’un revenu mensuel qui serait sans doute une source sécurisante.

D’autres options s’offrent à tous les chômeurs créateurs d’entreprise. Il s’agit en fait du dispositif NACRE, une sorte d’accompagnement lors de la création ou encore de la reprise d’activités. Le NACRE est un nouvel accompagnement qui dure 3 ans pour financer et faire un suivi du lancement d’un projet.

Qu’est-ce qu’un business angel ?
La bonne idée : créer ou reprendre une entreprise ?